Projet ethno botanique: 4ème entretien

Publié le par Ecole Jean de la Fontaine

C’est Alain Peltier, 72 ans, qui habite au Viala du Dourdou qui est venu à l’école pour être interviewé.

Il est à la retraite et travaillait à l’EDF lorsqu’il était en activité.

Projet ethno botanique: 4ème entretien

Il utilise les orties pour faire de la soupe. Il les cueille avec des gants pour ne pas se piquer les doigts. Il nous a conseillé d’utiliser du vinaigre si l’on se fait piquer. Il nous a raconté que son grand père roulait les orties dans ses mains pour les manger crus car ils sont pleins de vitamines. Il fait aussi des pascades et des omelettes aux orties en suivant les recettes de sa grand-mère.

Le sureau est une plante sauvage utilisée par Alain. Il cueille les fleurs au bord de la rivière pour en faire de la limonade. Il trempe ces feuilles avec des feuilles de tilleul et ajoute du sucre. Il laisse reposer ce mélange plusieurs heures et boit ce sirop au bon goût de miel.

Il utilise aussi la fleur de sureau en apéritif et le bois de sureau pour fabriquer des sifflets.

La tige du chardon était utilisée par Alain dans son enfance. Il l’utilisait pour faire des bulles de savons ou comme paille pour boire au verre. Aujourd’hui, il utilise le chardon uniquement pour confectionner des bouquets de fleurs séchées.

La bourrache est une plante sauvage dont il utilise les fleurs. De couleur bleue, ces fleurs agrémentent les salades, elles apportent de la couleur et ont un goût sucré.

Il nous a parlé de mauvais souvenirs lors de la récolte d’un mauvais champignon qui l’a rendu malade. Il nous a bien mis en garde qu’il ne faut pas manger n’importe quelle plante sauvage, il faut toujours demander à un adulte avant.